Après moi, Hiroshima par Franck Pavloff

Après moi, Hiroshima

Titre de livre: Après moi, Hiroshima

Éditeur: Gallimard Éducation

ISBN: 2070429938

Auteur: Franck Pavloff


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Après moi, Hiroshima.pdf - 33,138 KB/Sec

Mirror [#1]: Après moi, Hiroshima.pdf - 43,931 KB/Sec

Mirror [#2]: Après moi, Hiroshima.pdf - 45,179 KB/Sec

Franck Pavloff avec Après moi, Hiroshima

Lorsqu'il apprend que son père, Peter Pazardjik, vient de décéder dans un hôpital berlinois, Rudie, qui ne l'a jamais connu, a quelques réticences à se rendre en Allemagne. Finalement il débarque à Berlin où le consul français lui fournit l'adresse de Maria, une ancienne maîtresse de son père, auprès de qui il recueille quelques larmes, des photos anciennes, un accordéon et une adresse à Berlin-Est où il peut récupérer d'autres documents. Revenu à Paris, il les laisse dormir plusieurs années. Ce n'est qu'après avoir été agressé par deux inconnus et failli perdre la vie qu'il replonge dans ces souvenirs. Rudie va découvrir que ce père, qu'il jugeait volage, était un physicien atomiste bulgare. Membre des Brigades internationales pendant la Guerre d'Espagne, il milita ensuite pour la paix. Examinant chaque photo et passant à la loupe les notes du disparu, Rudie veut en savoir davantage. Sa curiosité va lui faire rencontrer Tamiki, un vieil ami de son père, rescapé d'Hiroshima, qui a constitué un réseau pour traquer les crimes d'État.

Comme dans Les Yeux de Bee, l'une des grandes réussites de Franck Pavloff, le héros se lance dans une quête dangereuse pour reconstituer la vie de ce père dont il ignore tout. Il se retrouve au cœur d'affrontements où son éthique et ses prises de position risquent de lui coûter la vie à chaque instant. Ce récit, construit comme un puzzle, de façon non chronologique, fustige tous les terrorismes. --Claude Mesplède

Livres connexes

Lorsqu'il apprend que son père, Peter Pazardjik, vient de décéder dans un hôpital berlinois, Rudie, qui ne l'a jamais connu, a quelques réticences à se rendre en Allemagne. Finalement il débarque à Berlin où le consul français lui fournit l'adresse de Maria, une ancienne maîtresse de son père, auprès de qui il recueille quelques larmes, des photos anciennes, un accordéon et une adresse à Berlin-Est où il peut récupérer d'autres documents. Revenu à Paris, il les laisse dormir plusieurs années. Ce n'est qu'après avoir été agressé par deux inconnus et failli perdre la vie qu'il replonge dans ces souvenirs. Rudie va découvrir que ce père, qu'il jugeait volage, était un physicien atomiste bulgare. Membre des Brigades internationales pendant la Guerre d'Espagne, il milita ensuite pour la paix. Examinant chaque photo et passant à la loupe les notes du disparu, Rudie veut en savoir davantage. Sa curiosité va lui faire rencontrer Tamiki, un vieil ami de son père, rescapé d'Hiroshima, qui a constitué un réseau pour traquer les crimes d'État.

Comme dans Les Yeux de Bee, l'une des grandes réussites de Franck Pavloff, le héros se lance dans une quête dangereuse pour reconstituer la vie de ce père dont il ignore tout. Il se retrouve au cœur d'affrontements où son éthique et ses prises de position risquent de lui coûter la vie à chaque instant. Ce récit, construit comme un puzzle, de façon non chronologique, fustige tous les terrorismes. --Claude MesplèdeLorsqu'il apprend que son père, Peter Pazardjik, vient de décéder dans un hôpital berlinois, Rudie, qui ne l'a jamais connu, a quelques réticences à se rendre en Allemagne. Finalement il débarque à Berlin où le consul français lui fournit l'adresse de Maria, une ancienne maîtresse de son père, auprès de qui il recueille quelques larmes, des photos anciennes, un accordéon et une adresse à Berlin-Est où il peut récupérer d'autres documents. Revenu à Paris, il les laisse dormir plusieurs années. Ce n'est qu'après avoir été agressé par deux inconnus et failli perdre la vie qu'il replonge dans ces souvenirs. Rudie va découvrir que ce père, qu'il jugeait volage, était un physicien atomiste bulgare. Membre des Brigades internationales pendant la Guerre d'Espagne, il milita ensuite pour la paix. Examinant chaque photo et passant à la loupe les notes du disparu, Rudie veut en savoir davantage. Sa curiosité va lui faire rencontrer Tamiki, un vieil ami de son père, rescapé d'Hiroshima, qui a constitué un réseau pour traquer les crimes d'État.

Comme dans Les Yeux de Bee, l'une des grandes réussites de Franck Pavloff, le héros se lance dans une quête dangereuse pour reconstituer la vie de ce père dont il ignore tout. Il se retrouve au cœur d'affrontements où son éthique et ses prises de position risquent de lui coûter la vie à chaque instant. Ce récit, construit comme un puzzle, de façon non chronologique, fustige tous les terrorismes. --Claude Mesplède